Soirée spéciale sur le documentaire portugais au Lieu Unique

Date(s) de projection: 
Mercredi, 5 octobre, 2016 - 20:30
Nantes

Dans l’idée de créer des passerelles entre deux territoires européens, d’ouvrir des échanges entre notre terre d’ancrage géographique et une terre d’accueil, Le plein de Super, c'était aussi partir avec des films de la région des Pays de la Loire et rentrer avec des films portugais.

Alors le mercredi 5 octobre, le Lieu Unique, scène nationale de Nantes, accueille la Boîte Carrée pour le premier Doc à LU de sa saison, consacré au cinéma portugais!

 

Programme Doc à LU – Focus sur le cinéma portugais

Doc à LU met à l’honneur la singularité poétique du cinéma portugais, en partenariat avec La Boîte Carrée qui rentre d’une tournée de festival itinérant de courts-métrages. Soirée de clôture pour le festival, mais poursuite du voyage au coeur des terres lusophones…

Sous des angles différents, les films offrent un regard sensible sur le pays ou ses anciennes colonies, sur sa révolution, sur la crise sociale qu’il traverse, sur l’engagement des artistes...

  • Sons do Rural, de Tiago Dias dos Santos, 2013, 24’, vostf

À partir du projet Divina Sonus Ruris réalisé en avril 2013 dans les villages de Sul et Macieira, le film amène une réflexion sur les résidences d’artistes en milieu rural, l’échange des expériences et des connaissances entre la communauté et les artistes, et les résultats de cette interaction.

  • Da Meia-Noite pro Dia, de Vanessa Duarte, 2014, 24’, vostf

En sélection officielle au Doc Lisboa 2014 - En présence de la réalisatrice

La ville de Covilhã, sorte de « Manchester portugais », a été l’une des scènes principales de l’industrie lainière, de sa prospérité et de son déclin. Le film de Vanessa Duarte est né d’une nécessité à transmettre les histoires des travailleurs, encore très présentes dans la mémoire collective de cette région, pour qu’elles ne sombrent pas dans l’oubli. La réalisatrice, par son travail sur la photographie et la lumière, fait ressortir la beauté de ces lieux désertés.

  • Que dia é hoje ? du Collectif des jeunes de Montemor-o-Novo, 2015, 13’, vostf

Les jeunes de Montemor-o-Novo ont enregistré pendant deux mois les témoignages d’une autre génération. L’animation documentaire retrace ce voyage dans la mémoire de 40 ans de dictature et 40 autres dans une fable démocratique. La lutte pour les droits a basculé progressivement dans l’illusion d’une monnaie contrôlée et dans la surconsommation qui anesthésie et manipule la société actuelle...

  • Iec Long, de João Rui Guerra da Mata, João Pedro Rodrigues, 2014, 31 ‘, vostf

En compétition internationale courts-métrages au Cinéma du Réel 2015

« Cela commence comme un bouquet sonore et lumineux : l’éclat jubilatoire du Nouvel An chinois, ses pétards et ses feux d’artifices. Aux séquences actuelles (…) succède bientôt la palpitation plus lente du passé. (…) Dans l’entre-deux-guerres, sur l’île de Taipa à Macao, l’industrie du pétard était aussi dangereuse que lucrative. (…) Si la manufacture de Iec Long n’a fonctionné que de 1923 aux années 1970, ses murs sont encore debout et sa mémoire vive toujours à demeure. (…) Photos, films d’archives, figurines : différents régimes d’image et de parole font converger retour sur l’enfance et passé colonial ». (Charlotte Garson)