Geôlier

Geôlier, Héloïse Ferlay

France, 2016, Animation, 4'02

 

La réalisatrice 

Héloïse Ferlay est actuellement étudiante en Cinéma d’Animation à l’École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs de Paris. Elle a grandi près des lacs turquoise de Savoie, puis est arrivée à la capitale pour ses études, et jusqu’ici, c’est à peu près tout ce qu’il y a à raconter. Elle aime parler un peu trop fort, danser partout, travailler tard la nuit. La fabrication de Geôlier est sa première aventure ébouriffante dans le cinéma d’animation. 

 

Le film

Le geôlier a enfermé son amour, car il l’aimait trop et la voulait pour lui. Il est devenu son tortionnaire. Mais un jour, il décide que cet amour-prison a assez duré…

Geôlier est un film frémissant, hautement sensitif. Les personnages de laine s’animent comme parcourus d’une énergie électrostatique. Leur contact est fascinant, il est l’enjeu même de ce court qui explore avec délice toutes les possibilités plastiques du matériau. La laine est cardée, c’est-à-dire démêlée avec des peignes ou des rouleaux à picots métalliques. Une opération délicate, presque chirurgicale qui n’échappe pas à la réalisatrice quand son personnage ouvre son coeur, au moyen d’une clé en fer. 

La boîte carrée a aimé l’originalité des matières, la beauté des personnages et des décors, la pertinence de la bande originale et la maîtrise de l’animation.