Le balayeur

Le balayeur, Serge Elissalde

France, 1990, Animation 2D, 4’30

 
Le réalisateur

Serge Elissalde est né à Besançon en 1962. Après des études d’arts plastiques à la faculté de Bordeaux, il enseigne le dessin. Dès 1984, il se forme tout seul aux techniques du cinéma d'animation. Il commence par Le Balayeur, court-métrage sur lequel il travaille pendant 4 ans et qui connait tout de suite un large succès. 

Cofondateur de « L'Atelier d'anim », il réalise entre autres Raoul et Jocelyne puis Verte, avant de passer au long métrage. U, adapté d'une œuvre écrite et dessinée par Grégoire Solotareff, sort en 2006. En 2008, le court-métrage Thé noir utilise ramettes de papier photocopie et stylo-pinceau. Depuis 2012, il a réalisé deux nouvelles séries jeunesse : C'est bon, une série pédagogique sur la voix de Jean-Pierre Coffe, et Boris, l'adaptation des livres de Mathis.
En tant qu'illustrateur, il sort en 2013 son 1er roman jeunesse, L'Enfant sur la digue, sur un texte d'Éric Wantiez.

 
Le film

Un balayeur se débarrasse de tout ce qui l’irrite dans une bouche d’égout. Jusqu’à ce qu’une petite fille y fasse tomber sa balle…

Noirceur du trait et accordéon mélancolique, le décor est planté pour un court-métrage qui dénonce le racisme ordinaire. Le balayeur parait effrayant de colère et le récit n’annonce rien de bon. Pourtant, une balle et une enfant viennent perturber la situation et faire surgir une vague de tendresse et d’humanité… 

En plus de l’efficacité narrative du scénario, La boîte carrée a aimé le mouvement du crayon qui souligne l’insupportable injustice.

Écriture, réalisation et production : Serge Elissalde
Distribution : Les Films de l’Arlequin