Le plein de Super #12 - CC Vendée Sèvre Autise

Date(s) de projection: 
Mercredi, 8 août, 2018 - 21:30
Jeudi, 9 août, 2018 - 21:30
Vendredi, 10 août, 2018 - 21:30
Samedi, 11 août, 2018 - 21:30
St Sigismond - Maillé - Oulmes - Nieul s/Autise

Après le tour portugais, le plein de Super serpente à nouveau les routes françaises!

4 arrêts dans la Communauté de communes Vendée-Sèvre-Autise, pour autant de projections!

  • le mercredi 8 août à St Sigismond à l'Embarcadère
  • le jeudi 9 août à Maillé au Port
  • le vendredi 10 août à Oulmes au Jarlingon​
  • le samedi 11 août à Nieul sur l'Autise à la Maison de la Meunerie

 

Retour de projection :

 

Les communes de Maillezais, du Mazeau et de Benet avaient déjà fait l’objet de plusieurs voyages dans le marais poitevin cet hiver. La boîte carrée avait eu le privilège d’y réaliser des ateliers dans trois écoles primaires. Retour donc dans le sud Vendée, cette fois avec la tournée estivale pour faire le plein de Super dans quatre lieux de la CC Vendée Sèvre Autise. 

 

Cette année, deux nouvelles communes sont venues s’ajouter, nous permettant de diffuser l’intégralité des films de la sélection et d’affirmer pleinement la dimension festival du projet. Ainsi, 38 films ont été projetés sur quatre soirées ; un bon nombre de cartes postales ont été écrites et bientôt envoyées aux réalisateurs plébiscités.

Les lieux choisis, près des canaux, pour Saint Sigismond et Maillé, dans un jardin à Oulmes et aux abords d’un moulin à Nieul sur l’Autise ont apporté une plus-value esthétique, mais aussi un défi concernant l’intégration du cinéma ambulant dans ces espaces aussi beaux que complexes à occuper avec le bus! Les implantations des séances sont possibles dès qu’une structure locale prend en charge l’organisation matérielle pour sa venue. 

 

Dès mercredi après-midi, Caroline, responsable des actions culturelles de la CC, nous présente Vincent qui dirige et anime le bar de l’embarcadère de Saint Sigismond. Le contact passe immédiatement, l’homme est enjoué et aime la nouveauté. Un car et du ciné plein air sur l’embarcadère, il ne l’avait pas encore fait et malgré l’étroitesse des lieux, ça lui plait et à nous aussi! Nous ferons connaissance avec la belle équipe qui oeuvre avec lui pour que ce lieu soit vivant et pétillant. Une belle séance, du public et déjà des visages rencontrés l’an dernier! 

 

Le lendemain, nous nous installons à Maillé, sur l’esplanade du port où sont amarrés les Capucines, sortes de barques à fond plat rehaussées d’un toit bâché. Un pont enjambe le canal et rejoint le camping. Julie connait bien ces lieux où elle a passé ses jeunes étés chez ses grands-parents. Hasard ou rendez-vous, nous tombons sur Heloise, la cousine éloignée et perdue de vue, la copine d’enfance, en vacances dans la maison familiale. C’est sous ces signes bienveillants et annonciateurs d’autres rencontres que nous abordons cette deuxième séance, encore mieux suivie que la première.

 

Vendredi, nous avions rendez-vous avec Bruno du Jarlingon, où nous avions déjà fait étape en 2017. Sans surprise, le car trouve sa place et l’installation se fait rapidement. Nous sommes prêts pour tester ce second passage. Revenir sur des lieux, c’est souvent se confronter à la comparaison, tant pour le public que pour nous et les partenaires… Essai transformé, pour une fréquentation en hausse sur cette étape.

 

Samedi, c’est jour de mariage au parc du Vignaud qui jouxte la Maison de La Meunerie. Ici aussi, c’est une deuxième fois. Nous installons l’écran sans le car qui, décidément, n’entre pas dans l’enceinte du Moulin. C’est la dernière et nous commençons à fidéliser des spectateurs. Certains prennent place devant l’écran pour la quatrième fois!

 

Nous quittons les paysages plats du marais avec l’envie forte d’y revenir pou y découvrir d’autres communes et y croiser encore ces visages devenus familiers, le temps d’une courte semaine…