Le plein de Super - Brissac Loire Aubance

Date(s) de projection: 
Jeudi, 11 mai, 2017 - 20:30 - Vendredi, 12 mai, 2017 - 00:00
Brissac Loire Aubance

Premier passage en Maine-et-Loire pour le petit cinéma ambulant de La boîte carrée! Le plein de Super a été accueilli par la nouvelle commune Brissac Loire Aubance pour deux projections :

  • le jeudi 11 mai à Saint-Saturnin-sur-Loire, salle des fêtes Mont rude
  • le vendredi 12 mai à Charcé-Saint-Ellier-sur-Aubance, dans la salle du Ruau 

 

Retour sur projection

Super étape pour le Plein de Super dans les communes de Brissac Loire Aubance ! 

La veille de la première séance, nous avions garé le bus sur le parvis de la petite église dans les hauteurs de Saint-Saturnin-sur-Loire. Impossible de nous manquer ! Le car fraîchement peint avec, à l’intérieur, un cadre doré auréolé de guirlandes lumineuses posé sur le tableau de bord, propose le menu : si soleil, projection sur la place, si pluie, dans la salle de la mairie. Nous découvrons le rythme des cloches qui, étonnamment, s’agitent le matin à 7 heures plus qu’aux autres heures : pour faire lever l’ensemble des habitants ?! Nous nous réveillons dans un environnement nouveau, la fenêtre de la chambre a changé de vue et malgré la pluie, cette petite place reste vraiment charmante, centrée autour d’une boulangerie, d’un café-restaurant et de l’église bien sûr.

Jeudi donc, nous rencontrons la joyeuse équipe de la Cie Les ELéments DISPOnibles, pas découragée par la météo ! La troupe, ancrée en résidence à Brissac depuis l’hiver dernier, se donne pour la première fois en représentation ici. Elle propose du théâtre sur mesures et s’est adaptée pour l’occasion à la séance de courts-métrages du Plein de Super. Avec eux, nous décidons de nous replier en salle. Elle dispose d’un trapèze ?! En improvisation, un numéro se prépare !  

Pendant ce temps, nous installons un peu longuement le matériel. Il nous faut encore nous roder, nous habituer au nouvel équipement, prendre nos repères…

Le soir venu, sur pieds ou sur échasses, les "Andrés" se chargent d’accueillir le public, de placer les spectateurs, de leur distribuer des surprises. Et puis, c’est "la chanson du plein de Super" composée par la troupe, qui annonce le début de la projection… Pour nous, c’est l’émotion…

Après le moment d’écriture des cartes, rondement mené par les "Andrés", les spectateurs se retrouvent autour d’un verre offert par la mairie de Saint-Saturnin ; les covoiturages se préparent pour le lendemain, le public semble décidé à suivre pour découvrir la suite des films, c’est précisément ça, le plein de Super ! On nous complimente aussi sur la qualité de l’image et du son ; les efforts pour nous rééquiper trouvent du sens. Et puis, et surtout, certains ne comprennent pas : La boîte carrée, Les ELéments DISPOnibles, ce n’est pas une seule et même troupe en fait ?! Signe que la fusion a pris… Assemblage parfait. Eh oui, ce serait chouette de partir ensemble en tournée, le rêve… 

Libérés du démontage, nous rencontrons aussi un peu plus l’équipe municipale. Presque un moment de réconciliation avec la politique après ces semaines terribles d’élections ! Les élus qui se trouvent en face de nous nous touchent par leur enthousiasme, leur bienveillance, leur curiosité, leur envie, leur dévouement, leur vision… On sent un intérêt sincère et puissant pour la culture, ça fait du bien…

Surexcités par tout ça, au lieu de dormir, nous nous lançons dans une modification de la séance du lendemain ; à notre tour, nous tenons à leur donner le meilleur, un beau moment, à ne pas nous tromper sur le rythme ou les émotions en jeu. La nuit sera courte, mais au matin, nous sommes heureux et impatients d’installer l’écran, cette fois-ci à Charcé-Saint-Ellier.

Et puis, l’expérience de la veille a porté ses fruits ; en deux heures, tout est monté ! C’est autant de temps gagné en discussions avec les copains du théâtre, équipe n° 2, en partie renouvelée. Nous apprenons au détour d’un échange que nous nous trouvons en fait avec les anciens et fameux "Jo Bithume". Yan en est tout troublé ; que de souvenirs marquants laissés par cette compagnie angevine ! On était déjà drôlement contents de cette collaboration, mais là, on se sent tout à coup vraiment privilégiés !

Alors le bilan ? Le deuxième soir, on double l’effectif et un quart du public est composé de celui de la veille ; beaucoup de cartes postales à envoyer ! La commune de Brissac Loire Aubance se dit prête à reconduire l’expérience en 2018. Nous, nous avons rencontré de belles, très belles personnes. Nous avons senti une adhésion sincère au projet et déjà un peu de saudade à l’idée de continuer sans Les ELéments DISPOnibles dont la présence a illuminé ces deux soirées. 

Alors nous rentrons étourdis par toutes ces émotions, fatigués, mais remplis d’énergie pour la suite !