Le potager

Le potager, Grégoire Berthon

France, 2015, Fiction, 10’

 

Le réalisateur

La création hante Grégoire Berthon depuis son plus jeune âge. Il construit des jouets, s’intéresse à la photographie comme à la cuisine. Après avoir grandi et étudié aux États-Unis, en Europe et en Asie, il se destine à une carrière de commerce international.

Mais sa passion le rattrape et il réalise ce premier film, Le potager. Les critiques favorables qui l’accueillent l’encouragent à poursuivre dans cette voie. Le jeune auteur considère que la forme devrait être au service du propos et que la seule technique ne suffit pas à juger de la qualité d’un film. Il défend l’originalité du contenu et effectivement, on ne peut que sourire devant l’imagination du scénario !

 

Le film

Quand l’homme écrase sa cigarette dans la terre de son potager, il ne réalise pas encore les conséquences inattendues de son geste. Le lendemain, le mégot a germé telle une graine ! Stupéfait par le phénomène, il décide de planter jour après jour des résidus et divers objets. Son imagination va même le conduire plus loin…

Fumeurs, ne jetez plus vos mégots n’importe où donc ! Au-delà de la fable déployée ici, ce court-métrage nous guide lentement sur le terrain de la seconde chance. Le potager comme lieu de la remise à zéro, de l’autonomie et de l’autosuffisance s’impose au personnage comme à nous, spectateurs. Serions-nous donc assez perdus, même en marge de la société, pour croire à l’impossible ? Ou simplement profondément désespérés pour nous jouer, une dernière fois encore, du cynisme de nos existences ? Un grincement de plus dans les rouages de cette mécanique qu’est la vie… Un conte enveloppé d’une musique originale et structurante ponctuant une image aux teintes surréelles, le tout envoyé comme un revers de main à la mièvrerie ambiante.

La boîte carrée a aimé le ton gentiment provocateur du film, en totale opposition avec le discours hygiéniste à l’encontre des comportements dits à risque.

 

Réalisation, scénario, production : Grégoire Berthon
Casting : Augustin Jacob

Montage : Élodie Fages

Son : Franck Ollivry

Musique : Hugues Borsarello