The living, the dead and the seamen

The living, the dead and the seamen, Marion Jhöaner

Royaume-Uni - 2017 - Documentaire - 8’41

 

La réalisatrice

Marion Jhöaner a commencé ses études à l'Ecole des Beaux-Arts de Clermont-Ferrand, puis s'est rendue à Paris pour continuer à l'Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs (ENSAD). En 2015, elle décide de travailler dans le cinéma en réalisant son premier court métrage. Elle travaille actuellement à la post-production de son film Beyond the Depths, à un nouveau court-métrage et à la post-production du projet documentaire Synti, Synti. Elle vit et travaille à Paris.

 

Le film

En Ecosse, sur un bateau de pêcheurs. Le quotidien des hommes se confronte aux mystères sous-marins, à la fois cachés par l'opacité de la surface et révélés par le butin de la pêche.

La boîte carrée a aimé le travail remarquable du son et le soin apporté à la calibration des couleurs du film. La caméra nous invite à suivre le quotidien de marins pêcheurs à la traine. Les marins en équilibre sur les bords du chalut, le film, lui, glisse sensiblement vers l'épaisse masse ondulante sans jamais franchir la surface des vagues. Nous prenons donc le temps et attendons au rythme de la lente remontée du filet d'accueillir les habitants du fond des mers. Marion Jhöaner fait alors jaillir à l'écran une profusion de formes et de sons aux couleurs d'une autre réalité. Au-delà du fait documentaire et de son projet, le film nous charge de sensations presque tactiles jusqu'à déborder son objet. Une expérience critique qui passe par les sens.