Number zero

Number Zero, Fred Gélard

France, 2016, Fiction, 4’

 

Le réalisateur

Fred Gélard est acteur, directeur et scénariste. Formé aux Beaux-Arts et au Conservatoire national d'Art dramatique de Rennes, il débute en 1991 et joue le personnage principal dans Beau fixe de Christian Vincent et Vite de Dante Desarthe en 1993. Il poursuit avec des rôles au cinéma et pour la télévision.

Il réalise en 1996 un premier court-métrage, Où tu vas, dans lequel il joue. Après deux autres films courts, Ma vie active et Dans mon île, il travaille actuellement sur deux longs métrages.

 

Le film

Une nuit de l’année 1947, un artiste américain va révolutionner la peinture contemporaine.

Jackson Pollock est un peintre américain des années 50. Il se passionne pour l’art primitif. Ce qui fascine Pollock, c’est la conception même de l’acte de peindre chez les artistes Navajo, où l’objet peinture revêt une fonction rituelle et non matérialiste. L’action painting de Pollock repose essentiellement sur cette recherche gestuelle. Quelques années plus tard, les films et les clichés réalisés par Hans Namuth révèlent au grand public le peintre Pollock au travail.

C’est à cette fiction que vient se frotter Fred Gélard. Son film, qui a pour titre la supposée première oeuvre de pollock Number Zero, nous fait entrer tel le ferait un Namuth ou un Clouzot (Le mystère Picasso) dans l’arrière-cuisine de l’art.

Un témoignage fictionnel qui rend hommage à l’insatiable quête de liberté des artistes.

La boîte carrée a aimé la précision documentaire du projet. Number Zero reste très fidèle au projet des films de Namuth tout en sachant trouver sa voix et nous livrer en toute liberté sa propre fiction des faits.