Premières rencontres à Lisbonne

Finalement nous ne serons pas accueillis au Village underground ; la Carris voulait un engagement de longue durée alors que nous ne faisons toujours que passer. Ce n'est pas très grave car on aurait eu beaucoup de mal à quitter notre vue sur le Tage. Seulement quatre jours mais nous sommes déjà totalement conquis et fascinés par ce fleuve... C'est un plaisir innommable de se réveiller sur la berge.

On a aussi longuement réfléchi à nos possibles reconversions et pour Yan, on a pensé au mannequinat. Sûr, il pourrait y faire carrière!

Avant de partir, nous avions contacté par mail quelques acteurs du secteur cinématographique portugais pour annoncer Le plein de Super. Parmi eux, Pedro Pinho, de la société de production Terratreme, avait gentiment répondu et proposé un rendez-vous quand nous serions à Lisbonne. Nous l'avons rencontré dans le quartier Intendente. On ne connaissait pas encore et ça nous a fait du bien de sortir du flux touristique de la Baixa ou du Barrio Alto. Quant à Pedro, on était heureux qu'il nous consacre du temps alors qu'il est en pleine période de montage. Nos discussions sur le cinéma et le Portugal nous ont permis d'y voir un peu plus clair sur la manière dont les choses fonctionnent ici. Pedro nous a aussi rendu un grand service ; c'est lui qui recevra et nous transmettra les nouvelles cartes postales que nous avons réalisées pour présenter Le plein de Super, en portugais bien sûr!

Hier soir, c'est avec Stefan Lechner que nous avons passé un autre très chouette moment, dans l'Alfama cette fois. C'était d'autant plus drôle qu'il a vécu une aventure musicale et cinématographique avec un bus en Amérique du Sud. On attend de voir son film (El Rey) avec impatience! Il prépare actuellement un documentaire sur le fado et nous avons donc bénéficié de ses  conseils pour trouver une petite adresse où finir la soirée...