Projection avec Céline Lixon - Terras da Costa

Date(s) de projection: 
Dimanche, 12 juin, 2016 - 15:15
Terras da Costa

Pour préparer un travail photographique et cinématographique, la réalisatrice nantaise Céline Lixon nous a sollicités pour organiser avec elle une projection à Terras da Costa. C'est dimanche à 21h30!

 

Retour sur projection

Terras da Costa, une soirée au Cap Vert!

Nous ne connaissions pas l'endroit, mais on nous avait déjà beaucoup parlé de ce quartier très défavorisé situé au pied de la falaise de Costa de Caparica, au sud du Tage, et habité par une communauté d'environ 200 Cap-Verdiens.

Céline Lixon y avait déjà passé du temps bien sûr. Et c'est grâce à Ana, une anthropologue, et Durval, un habitant charismatique et déterminé à faire vivre son quartier, que notre venue a été possible ; on ne s'aventure pas là-bas par hasard.

Le car s'est donc dangereusement engagé dans le chemin de terre qui permet d'accéder à Terras da Costa, doucement, le plus doucement possible. Et puis où se garer? Peu de place entre les fragiles habitations, sol jonché de vieux clous et autres bouts de ferraille, fils électriques trop bas... c'était un défi d'emmener le bus jusque-là et nous avons espéré très fort ne pas crever de pneu! Il a ensuite fallu décider de l'endroit où monter l'écran. La cuisine communautaire paraissait appropriée, et ce d'autant plus que, fruit de la collaboration entre la population et différents collectifs ou associations, elle est devenue un lieu de rencontres pour les habitants.

Tandis que quelques femmes s'affairaient à y préparer la soupe, les enfants jouaient autour de nous et attendaient le début de la séance avec impatience.

Nous avions donc programmé trois courts-métrages pour cette soirée hors festival. Ce fut notamment l'occasion rêvée pour montrer le très beau film d'animation de José-Miguel Ribeiro, Voyage au Cap Vert, découvert au cours de nos déambulations portugaises. Bien sûr, le film a fortement résonné dans le public et a été chaudement applaudi.

Cette soirée fut pour nous une expérience de projection encore différente. Le public nous a fortement touchés et plus que jamais, nous avons regretté les barrières de la langue. Et une chose est sûre, Terras da Costa sera une étape du festival si nous revenons l'an prochain.